Tuesday, October 4, 2011

Les Implications Long Terme de la Raréfaction de l'Energie Fossile sur le Développement du Nord et du Sud.

                                                                                          

Nous nous proposons d'étudier les évolutions possibles des rapports Nord/Sud dans le contexte de l’épuisement des ressources énergétiques fossiles, sans recours aux énergies alternatives. En effet, si la plupart des modèles globaux traitent de problèmes globaux à échelle mondiale, très peu s’intéressent aux différences de niveaux de développement entre les régions. 

Dans cette étude, un modèle dynamique à feedbacks a été utilisé, s’inspirant du modèle ELP de Lofdahl (2002) afin d’étudier les rapports du système Nord/Sud régi par la théorie de la pression latérale (Choucri et North 1975) en s’intéressant plus particulièrement aux effets de la raréfaction des ressources énergétiques fossiles et de la pollution par le CO2. 

La simulation révèle que le modèle basé sur des ressources énergétiques purement fossiles n’est pas viable pour les deux régions à long terme. Le commerce des ressources fossiles se fait essentiellement en faveur du Nord qui est économiquement dominant et qui réussit à maintenir une croissance économique régulière pendant quelques décennies mais qui s’achève à terme par un brusque effondrement causé par l’épuisement des ressources. 

Enfin, la pollution, à travers les dégâts qu’elle cause, ralentit la croissance du Nord mais, par la même occasion, prolonge considérablement la durabilité de son économie lorsqu’elle est associée au commerce. Le Sud, par contre, ne parvient pas à se développer correctement, subissant de plein fouet les effets conjugués de la pollution et de l’épuisement des ressources fossiles.
Figure : Évolution de la pression latérale dans les scénarios pollution et nopollution